©2019 by SIBE Acoustique inc.

Rechercher
  • David Dompierre, P.Eng.

Projet Duplex - Quoi faire avant l'achat ?

L’équipe de SIBE Acoustique reçoit de nombreuses demandes qui touchent la rénovation d’immeubles à revenus. Nous jugeons intéressant de vous partager un des nombreux cas typique.


Normand (fictif), un homme d’âge mûr, vit heureux dans sa maison unifamiliale depuis de très nombreuses années. La retraite approche à grand pas et il souhaite ralentir le rythme. Il décide de vendre sa maison et de faire l’acquisition d’un immeuble à revenu. Normand retient les services d’un inspecteur en bâtiment qui lui fait un rapport impeccable de son futur duplex construit à la fin des années 70. Il songe habiter le rez-de-chaussée et louer le 1er étage qui est présentement libre.


Le logement du 1er étage n’est plus au goût du jour donc Normand juge qu’il pourrait probablement le louer à meilleur prix s’il le rénovait. Il fait changer la cuisine, remplace les vieux planchers en tapis par un plancher laminé flottant et repeint les murs. Suivant les travaux, il emménage au rez-de-chaussée et trouve un locataire pour son logement au 1er. Jusqu’à présent tout va bien.


Cela fait maintenant 6 mois que Normand habite son duplex. Il a rencontré son locataire du 1er étage environ 4 fois pour lui demander de faire moins de bruit. Il se plaint principalement d’entendre son voisin marcher dans son logement, du bruit qu’il fait en montant/descendant les escaliers menant au 1er. Il entend également sa télévision jouer et l’eau qui coule lorsqu’il prend sa douche. Finalement, il doit porter des bouchons la nuit pour camoufler les bruits routiers. Normand se dit alors qu’il n’a peut-être pas fait le bon choix...



Nous connaissons tous quelqu’un de près ou de loin qui a vécu une histoire similaire. Sachant cela, comment la situation aurait-elle pu être évitée ?


1- Demander à passer quelques heures dans la propriété d’intérêt.

Cette technique d’achat n’est pas très populaire au Québec bien qu’elle le soit à bien d’autres endroits. En effet, lorsqu’on décide de faire un mouvement financier aussi important, il est tout à fait légitime pour l’acheteur de vouloir expérimenter l’environnement dans lequel il vivra potentiellement pendant des années. Nous recommandons évidemment aux acheteurs de tenter d’être présent dans la propriété pendant les heures achalandées et de garder l’oreille ouverte !


2- Utiliser le service « avant achat » de SIBE Acoustique.

En effet, certains vendeurs seront réticents à l’idée de vous laisser passer plusieurs heures en silence dans leur propriété. C’est pourquoi SIBE Acoustique vous offre un service d’accompagnement à l’achat de votre future propriété. Que ce soit pour l’achat d’un condo ou d’un immeuble à revenu, notre équipe est en mesure de vous aider à atteindre le confort souhaité. Nous ciblerons vos besoins et nous vous accompagnerons dans la sélection de la propriété qui vous conviendra de mieux. De cette façon, vous éviterez les mauvaises surprises.


3- Demander l’avis d’anciens locataires.

Cette option, qui est normalement très efficace, consiste à demander au précédent locataire son niveau de satisfaction par rapport à l’insonorisation du logement en question. Cela dit, si vous avez l’intention de faire des travaux de rénovation, gardez en tête qu’il est possible que l’avis de l’ancien locataire ne vous soit pas d’une grande utilité. En effet, même de simples petits travaux peuvent avoir un impact majeur sur la performance acoustique du bâtiment. Communiquez avec nous pour avoir un avis professionnel et des recommandations qui vous guideront dans votre projet de rénovation.


Abonnez-vous à notre blogue pour en savoir plus sur les erreurs à éviter pendant les rénovations.


L’équipe de SIBE Acoustique croit qu’il devrait être légitime pour tous et chacun de facilement trouver un logis répondant à ses besoins et à ses critères de confort. Gardez en tête que ce n’est pas la responsabilité de l’inspecteur en bâtiment traditionnel de vous assurer un minimum de confort.

33 vues